[Article] Conditions de Ban d'une Carte Magic
modifié il y a 19 mois par
Maindeck : 3
| • Acheter ||
MTGO (1 TIX)
• Export ||
Visualiser en mode texte (mes prefs)
MAIN DECK 3 Terrains
3 Terrains
Cartes par Type
3






Ter Art Cré Ench Éph Rit Pla
Cartes par Couleur
3






Ter Art
Mana Curve








01234567+
Terrains et réserve non comptabilisés

Darkent
Cherche chien berjalment, passez par mp

Commentaire sur le deck
le 30/07/2017 19:18
CONDITIONS DE BANS D'UNE CARTE

Wizard of the Coast commence à s'intéresser au ban d’une carte à partir du moment où elle commence à cumuler les conditions suivantes :

1. La carte est trop représentée. C’est l’alpha d’une condition de ban d’une carte. Ici on ne regarde pas le power level de la carte mais le fait qu’un trop grand nombre de decks du métagame peuvent l’intégrer et qu’elle prend une place trop importante dans le métagame.
L’exemple parfait est %BG Deathrite Shaman en Modern.


2. La carte est une klock trop puissante soit parce qu'elle nécessite une trop grande qualité de réponses, soit parce qu'elle arrive trop tôt dans la partie. Ici c'est le power level de la carte qui est en question.
L'exemple parfait est %1%W Stoneforge Mystique dans l'ancien T2 et en Modern.

3. La carte fait partie d'une combo trop puissante.
L'exemple parfait est %2%R%R Splinter Twin en Modern.

L’exemple parfait est Stoneforge Mystic qui rendait le deck Caw-Blade beaucoup trop omniprésent, et qui rendait totalement abusé l’utilisation de Batterskull. Un autre exemple est Survival of the Fittest qui couplé avec Vengevine avait rendu le deck Madness beaucoup trop broken en Legacy.

4. La carte est trop facile à intégrer dans un deck. C’est généralement le cas des cartes incolores et celles avec coût alternatif qui ne nécessitent pas de couleurs particulières.
L'exemple le plus connu est %PU Mental Misstep en Modern et en Legacy.

5. La carte est trop peu couteuse à jouer et elle fait trop de value pour son coup de mana.

Les exemples connus de ce type de cartes sont %U Ponder et %U Preordain qui, en Modern, donnaient un trop grand Quality Advantage aux decks combo.


6. La carte permet à un deck de se développer trop rapidement. %0 Chrome Mox est interdit en modern pour cette raison, les Terrains-artefact aussi car ils donnent un accès trop rapide à l’affinité, au metalcraft et à un Cranial Plating cheaté. Récemment c’est %1%G Summer Bloom qui a été banni du Modern car permettait à un deck Ramp de se développer trop rapidement.

7. La carte rallonge trop les games. Les games de Magic sont censés durer 50 minutes, certaines cartes comme %1 Sensei’s Divinning Top rallongent beaucoup trop les games. Un exemple récent est le ban de Second Sunrise qui rendait le deck Egg très fort mais le deck prenait trois plombes à tuer.

8. La carte permet de tutoriser trop facilement d'autres cartes et permettre de réunir plusieurs éléments d'une combo. Ca peut être le cas d’un moteur à combo trop puissant comme %3%PG Birthing Pod.
La plupart des tutors sont très surveillés par Wizard étant donné qu’ils donnent l’accès trop rapidement et facilement à une combo où à une solution adapté sur le board.


On reconnait quand un métagame subit la surpuissance d'une carte quand :
- Le nombre de deck du metagame diminue.
- Quand il existe un deck dominant qui exploite cette carte et que les autres decks sont orientés contre ce deck dominant.
- Les autres decks du métagame essayent d’intégrer des solutions Main Deck juste pour cette carte.