lablaisaille
fan de Storyline & modo Arena


FORCE
74] Amonkhet [Bloc Amonkhet]
le 28/06/2018 12:09
74ème extension de Magic après le bloc Kaladesh, Amonkhet est la première extension du bloc éponyme, et sera suivie de l'extension "L’Âge de la Destruction"
Vous trouverez ci-dessous un résumé de chaque chapitre paru sur le site de Wizards, vous permettant de connaître les grandes lignes de l'histoire :

Impact
Les PW débarquent sur un plan inhospitalier : Ils se prennent une tempête de sable, un assaut de zombies qui dormaient sous les dunes et des guivres des sables trop badass ... Ils ont du mal à canaliser leurs pouvoirs car les leylines d'Amonkhet semblent faibles, il y aurait peu de manas dans ce plan. Et ils se font surprendre par une spécificité étrange : les morts se zombifient spontanément, sans intervention de nécromancien. Ainsi, une guivre abattue revient seule à la vie...
Mais alors que leur aventure est sur le point de s’arrêter rapidement, un être divin intervient pour tuer la guivre-zombie, et leur indique le chemin vers une cité protégée.
L’équipe est bien désarçonnée : Quel intérêt pour Bolas de contrôler un plan sans mana, dans lequel vivent des Dieux bienfaisants, des zombies tueurs, et aucune végétation ? En tout cas, ils sont sur le bon plan, car d’immenses cornes trônent au loin => un espèce de monument à son effigie…


Confiance
Nos héros arrivent en vue de la cité, protégée par un dôme magique. Jace mindfuck les autochtones, qui leur apprennent que le Dieu-Pharaon (surnom de Bolas sur le plan) n’est pas là, mais qu’ils passent des épreuves pour que celui-ci les juge valeureux à son retour.
D’ailleurs, tous les habitants s’entrainent en permanence, tandis que des momies s’occupent des tâches nécessaires au bon fonctionnement de la ville. Gidéon et sa bande rencontrent la déesse Oketra, curieusement totalement intégrée à la vie de la cité. Les Dieux d’Amonkhet incarnent une valeur (ici, la solidarité), là où ceux de Théros représentaient un élément clé du plan, comme le Soleil ou la mort.
Puis on assiste à l’arrestation d’une femme qui crie à tout va que le plan vit sous le mensonge. Sa « moisson » semblait pourtant prometteuse, et elle devait passer l’épreuve de Bontu. On en conclue qu’il y aurait une épreuve par Dieu et donc par couleur de mana, et que ces épreuves se feraient par équipes, qu’on moissonnerait lors d’une « récolte ».


C’était écrit
Nissa parvient à communiquer avec l’âme du plan. Celle-ci est rongée par la culpabilité car quelqu’un lui aurait enlevé quelque chose, l’aurait confinée profondément sous la terre, dans une espèce de catacombe. On comprend à demi-mot que c’est suite à ça que les morts ne reposent pas en paix, et que ce m’onde n’a pas été créé par Bolas, mais bien corrompu.
Elle et Chandra rencontrent Hapatra, qui leur explique que les « consacrés » sont des morts qu’on a momifiés pour qu’ils soient totalement dévoués au vivant plutôt qu’agressifs. Elle leur explique aussi qu’un soleil quasi immobile se déplace doucement vers le centre entre les deux cornes de Nicol : quand il y sera, les Âges commenceront, et le Dieu-Pharaon sera de retour.
Fortes de ces nouvelles informations, nos héroïnes décident de retrouver la fille qui criait. Les lignes Ley les guident vers un lieu abandonné dans lequel de vieux dessins présentent non-pas 5 mais 8 Dieux. Alors qu’elles s’apprêtent à ouvrir le sarcophage qui retiendrait la dame captive, Oketra débarque et les somme de ne plus revenir là. Elle en profite pour communiquer avec Nissa par la pensée : Elle n’a aucun souvenir du passé et ne se rappelle donc pas d’autres Dieux.
Nissa et Chandra concluent de tout ça qu’il n’y a pas si longtemps, Nicol aurait débarqué, tué 3 Dieux et asservi les 5 autres en effaçant leur mémoire, tué tous les adultes et ajouté sa légende sur tous les bâtiments pour créer un culte envers sa personne, motivant ainsi tout le peuple à participer à cette fameuse Moisson…


Valets
Liliana entraîne Jace dans des catacombes dans lesquelles des momies s’occupent d’embaumer les initiés tombés au combat. Ils s’étonnent du nombre de morts, et constatent que c’est un cartouche apposé sur les morts qui les maintient sous contrôle à leur éveil.
Jace découvre que Lili n’a pas tout dit à propos de ce plan, qu’elle est aussi venue pour tuer Razaketh, l’un des 4 démons avec lesquels elle a un contrat. D’ailleurs ce dernier semble lié à la malédiction qui touche les morts, les empêchant de reposer en paix. L’une des gravures à l’effigie du démon ouvre les yeux, repère le petit couple, et toutes les momies fondent sur eux.
Temmet débarque sur ces entrefaites, prêt à arrêter ces étrangers qui transgressent les lois du plan. Jace prend alors le contrôle du bonhomme, et indirectement des momies qui semblent obéir à ses ordres, ce qui offre une ouverture à nos héros pour fuir cet endroit malaisant.
Jace n’a pas pu effacer les souvenir de Temmet, donc dès que celui-ci se réveillera, la couverture des sentinelles sera grillée.


La main sur l’échiquier
Nissa solote l'épreuve de la connaissance, qui consiste à garder sa tête au milieu d'illusions.
Ces illusions racontent un peu l'histoire d'Amonkhet, avec l'arrivée d'un gros serpent ailé qui corrompt les lignes Ley, jusqu'à contrôler 5 des 8 étoiles qui y régnaient avant. Les 3 autres sont éteintes mais pas forcément anéanties, et pleines de haine.
Funfact, un ange blanc tout puissant (un peu comme Emrakul sur Innistrad) vient l'aider dans ce monde d'illusion, et lui permet de garder la tête froide. Nouvel Eldrazi ? Autre entité surpuissante ? Ou simple projection de son esprit à l’image de ce qu’elle a rencontré de plus puissant ?

Dans l'épreuve suivante, le Dieu bleu détruit les pensées de Nissa, la réduisant petit à petit à néant. En désespoir de cause elle tente de copier la méthode de Bolas pour influencer le Dieu, et ça marche, donc il la libère.


Audace
Gideon intègre une moisson prometteuse, qui a déjà passé pas mal d’épreuves. Il les rejoint pour celle de Bontu : l’ambition.
Et évidemment c’est un massacre sans nom, dont la dernière épreuve consiste à tuer l’un des siens.
Comme il est invulnérable, Gideon triche et se refuse à tuer qui que ce soit, et la déesse l’accueille en lui coupant magiquement la respiration, lui prouvant ainsi qu’elle peut le tuer quand bon lui chante. Il ne reçoit pas le cartouche car il n’a pas triomphé de l’épreuve, mais les quelques survivants de sa moisson l'obtiennent, et le regardent comme un parjure, vu qu’il refuse de se plier aux règles du plan.

Et là il comprend que tous ceux qui échouent et meurent viennent grossir les rangs des momies (il est un peu con, on avait compris depuis un bail, nous). Et il a d'autant plus envie de péter les dents de Bolas, avec ou sans cartouche !


Intrusion
L'histoire nous raconte que dans leur jeunesse, trois gosses (qui deviendraient Samut, Djeru et le troisième meurt comme un con ...) font une découverte sur Amonkhet : le Dieu-Pharaon est un intrus.
Djeru décide d’oublier cet épisode tragique et se réfugie dans la préparation des épreuves, dans la foi aveugle envers le discours des Dieux, tandis que Samut n’a jamais cessé de douter et de chercher à en savoir plus sur ce qu’on lui cache.
A la fin du chap, on voit la Samut d’aujourd’hui fouiller une ruine oubliée et y découvrir la réponse qu’elle cherchait tant : Le Dieu Pharaon n’a pas sauvé le peuple d’Amonkhet de la destruction, c’est lui qui l’a provoquée… Elle va donc chercher à avertir tout le monde, et se fera arrêter comme on le voit dans le chapitre ‘Confiance’.


Jugement
Samut, en fuite depuis la tentative d’arrestation, cherche à convaincre son ami Djeru que les épreuves sont foireuses, Djeru refuse de le croire et décide de prier Hazoret pour Samut. Samut décide elle-même d'aller voir Hazoret et ils ont une longue discussion sur le sens de la vie ... Hazoret est étrangement bienveillante envers la dissidente, mais finalement, l'entretien tourne mal et la divinité fait enfermer Samut dans un sarcophage pour la dernière épreuve : l'épreuve ultime sera un combat entre Djeru et sa moisson VS les dissidents.
Les 5PW arrivent et libèrent les dissidents de leur sarcophage. Mais les Dieux débarquent dans la foulée, et incluent les sentinelles au groupe de dissidents qui affronteront les adeptes ayant triomphé des 5 épreuves.
Lors de cette bataille, les pouvoirs des protagonistes sont réduits à néant par Hazoret, et seules la technique et la force comptent (pas de bol pour les PW).
À la fin, Djeru fait une prière pour que Samut soit épargnée et ça marche. Les PW sont aussi épargnés car "étrangers donc ne connaissant pas les traditions".

Hazoret propose à Samut la Fin glorieuse (car même dans sa dissidence, elle est restée très fervente), elle refuse. Djeru accepte la sienne, mais Samut et Gidéon interviennent ...
Alors que tout part en cacahuète, le soleil arrive enfin entre les cornes du monument. Les Dieux s'en vont pour assister aux Âges et au retour du Dieu-Pharaon, de même que toute la populace et les sentinelles…
Vous devez être identifié pour pouvoir poster sur les forums.