lablaisaille
fan de Storyline & modo Arena


FORCE
67 bis) Magic Origins - Chandra, Liliana, Jace, Gidéon, Nissa
le 22/08/2018 10:01
Magic Origins n'est pas une extension comme les autres mais un core set (qui selon la logique des Core Sets devrait s’appeler Magic 2016). L'histoire qu'il raconte n'est donc pas la suite du bloc Tarkir, mais l'histoire de l’origine de 5 Planeswalkers emblématiques : Chandra, Liliana, Jace, Gidéon et Nissa. Une fois n’est pas coutume, je ne vous livre pas les chapitres dans leur ordre de parution, mais en regroupant les chapitres quui concernent un même personnage.
Vous trouverez ci-dessous un lien accompagné du résumé de chaque chapitre paru sur le site de Wizards, vous permettant de connaître les grandes lignes de l'histoire


L'origine de Chandra : La logique du feu
Chandra originaire du plan Kaladesh. Elle est issue d’une lignée d’inventeurs, mais n’est elle-même pas douée pour ça. Non pas qu’elle soit idiote, mais elle est trop impatiente et impulsive. Du coup, ses parents l’envoient livrer de Ether, du mana sous forme liquide spécifique à ce plan, mais régulé par les consuls (et donc très recherché pour la contrebande). Mais dès la première livraison, Chandra se fait choper par les gardes (menés par Baral) et ne réussit à s’enfuir que parce que ses poings s’enflamment inopinément (et sans douleur).
De retour au bercail, elle apprend par ses parents qu’elle est une pyromancienne : dans ce monde où la magie ne sert que de super-électricité, elle fait figure d’exception, et le gouvernement en place chasse ce genre de "monstres".
Ils décident donc de fuir, loin de Ghirarpur, la capitale. Mais Baral et son équipe finissent pas les retrouver, et celui-ci n’hésite pas une seconde avant de poignarder Kiran qui s’était pourtant rendu, brûler le village pour faire passer Chandra pour la meurtrière, puis arrêter Pia et Chandra.
Plus tard, lors du jugement, alors que Baral tente d’exécuter Chandra, celle-ci prend feu et active son étincelle, transplanant sur Regattha, loin de ses bourreaux, et sur le plan idéal la concernant, vu qu’il est peuplé de moines-pyromanciens.


L'origine de Chandra : Le tribut du feu
Chandra n’arrive pas à appliquer les préceptes enseignés sur Regattha. Ça demande trop de concentration, de précision, et Chandra agit avec instinct. Mais du coup, sans doute grâce à son étincelle, elle reste très largement supérieure à tous les autres membres du monastère. Elle est d’ailleurs souvent comparée à Jaya Ballard, Planeswalker ayant inculqué lesdits préceptes au monastère il y a fort longtemps.
Si bien qu’à la mort de l’abbé Serenok, dirigeant la formation, c’est elle qui est choisie pour prendre sa place. Chandra a beau répliquer qu’elle est nulle en incantations et chorégraphies, les dirigeants du monastère n’en démordent pas.
C’est alors qu’arrivent Jace et Gidéon. Ils lui expliquent que la situation sur Zendikar devient ingérable, et qu’ils doivent intervenir. Et contre toute attente, Chandra réplique que sa place est sur Regattha, en tant qu’abbesse. Les deux autres planeswalkers repartent la queue entre les jambes.


L'origine de Liliana: Le quatrième pacte
Le manoir dans lequel vit Liliana est assailli de toute part lors d’une guerre civile. Son frère est sur son lit de mort, atteint d’un mal que seule la racine d’ésis pourrait guérir. Liliana décide donc de se faufiler jusqu’à la seule clairière où pousse la plante curative, malgré les combats. Sur le chemin, elle rencontre l’homme-corbeau, un être qui semble se téléporter et disparaître à volonté, et connaît tout d’elle. Il lui annonce que des sorcières ont brûlé la clairière et en extirpent le mana pour nourrir la rébellion en combattants zombies. Il lui fait aussi comprendre qu’elle connait un autre moyen de mettre fin aux souffrances de son frère, qu’elle a lu dans un livre de nécromancie interdit.
Ni une ni deux, la jeune fille se rend dans la clairière, se défait des sorcières à l’aide de magie noire, et trouve des racines d’ésis calcinées, suffisantes pour la potion qu’elle souhaite créer. Cependant, quand elle la fait boire à son frère, il meurt et revient à la vie mais n’est plus que colère et souffrance. Alors qu’il est sur le point de la tuer à coups de magie noire, l’étincelle de Liliana s’active.
100 ans plus tard, bien après la Restauration, la vieille Liliana rend visite à Nicol Bolas, le seul être au monde assez puissant pour lui proposer une solution contre la mortalité. Il lui propose d’échanger sa liberté et son âme (à sa mort) contre un corps éternellement jeune, vif, et une puissance renouvelée via un contrat auprès de 4 démons. Elle accepte, mais garde pour elle un plan à long terme : tuer ses créditeurs.


L'origine de Liliana : La méchanceté des corbeaux
Beaucoup plus tard, alors qu’elle a vaincu deux de ses quatre démons (Kothophed et Griselbrand) grâce au voile de Chaine que Kothophed l’avait envoyée chercher, Liliana fait le point : Le Voile de Chaîne est un outil monstrueusement puissant, mais il est en train d’absorber son âme et sa force vitale à chaque utilisation. Et Jace n’est pas disponible pour l’aider à solutionner ce problème, trop occupé à affronter des monstres tentaculaires sur Zendikar.
Bref, elle est dans la merde, et l’homme-corbeau lui rappelle régulièrement qu’elle ne peut ni le tuer, ni le fuir, ni cesser d’écouter ce qu’il lui chuchote à loisir.
Sa situation pourrait-elle être pire ?


L'origine de Jace : Esprits absents
Sur le plan Vryn, le jeune Jace vit très mal sa condition de télépathe, incompris et rejeté par tous. Jusqu’à ce qu’Alhammarret -un sphinx mage de l’esprit lui aussi- vienne le chercher.
Il lui enseigne toutes ses techniques, et l’envoie espionner pour lui, tirant des bénéfices des informations collectées, puis effaçant sa mémoire au fur et à mesure. Un jour, Jace découvre le pot-aux-roses, et décide donc de retranscrire tout ce qui lui arrive sur papier, puis d’effacer lui-même sa mémoire afin de ne pas éveiller les soupçons du sphinx. Ce qui lui permet de découvrir qu’il est un planeswalker et qu’il existe d’autres mondes, mais qu’ Alhammarret l’empêche de partir et annule l'activation de son étincelle. Et, le jour où il se sent prêt, il affronte son maître, pille ses pensées et le fait oublier de respirer, tandis qu’il laisse celui-ci faire joujou dans son cerveau.
Jace a gagné, mais le prix à payer est lourd : son étincelle s'active, et il transplane sur Ravnica sans aucun souvenir de son passé ni de sa formation.


L'origine de Gidéon : Kythéon Iora d'Akros
Kythéon est meneur d’une bande de racailles (qu’il appelle "les Irréguliers") dans la ville d’Akros, sur le plan Théros. Une magie très puissante le protège des coups, lui permettant de régner en maître dans le quartier, maintenant ainsi ce qu’il estime être juste. Jusqu’à ce qu’il finisse en prison. Répétant le même schéma, il est vite repéré par le responsable de la prison, Hixus, qui décide de le former à la hiéromancie, cette fameuse magie qui le protège sans qu’il la maîtrise vraiment. Ainsi, pendant 4 ans, il passe ses matinées à perfectionner la "magie de l’adaptation", et ses après-midi à charrier de lourds poids en sa qualité de prisonnier, endurcissant son corps.
Mais un jour, d’innombrables monstres attaquent la ville, et le dirigeant de la prison décide de libérer les prisonniers pour qu’ils aident à sauver les habitants. Kythéon s’illustre tellement au combat qu’Héliode apparaît devant lui et décide d’en faire son champion. Il lui confie une lance pour aller affronter un titan libéré par Erebos.
Kithéon et ses irréguliers finissent par vaincre le monstre, et Erebos apparaît. Kithéon jette alors sa lance sur le Dieu, qui la lui renvoie d’un air dédaigneux. Grâce à sa hiéromancie, le jeune guerrier survit, mais il se rend compte que son audace a provoqué la mort de tous ses compagnons. Son étincelle s’active alors, l’envoyant sur Alara dans la région de Bant. là-bas, comme on n'arrive pas à prononcer son prénom, il devient Gidéon.


L'origine de Nissa : Bercail
Nissa est la dernière des animistes, des elfes ayant une connexion particulière avec Zendikar, le plan sur lequel ils vivent. Dans son sommeil, elle a des visions cauchemardesques d’un cœur noir, en train de la tuer petit à petit. Si bien que son village finit par la bannir, de peur que cette force maléfique les touche aussi.
Fuyant le plus loin de chez elle possible pour éviter le pire, elle est rattrapée par son ami Mazik, qui a décidé de l’aider. Ensemble, ils découvrent que Zendikar ne cherche pas à leur nuire, mais demande de l’aide. Le plan souffre tellement qu’il déclenche le Roulis, une sorte de giga tremblement de terre, détruisant tout sur son passage. Via sa connexion avec le plan, Nissa réussit cependant à le calmer. Il va même jusqu’à les guider via un petit filet d’énergie, puis s’incarne dans un élémental pour terminer le périple.
Ce périple s’arrête au pied de la montagne d’Akoum, que ni son ami ni l’élémental ne peuvent gravir, tellement l’énergie négative y est puissante. Nissa la gravit donc seule, fait face au cœur noir, invoque toute la puissance que Zendikar peut lui offrir et frappe le cœur noir. Celui-ci semble lui rire au nez, et lui donne un aperçu de ce qui est caché en son sein. C’est tellement horrible que l’étincelle de Nissa se déclenche et l’envoie sur Lorwin, vaincue.
Là-bas, elle découvre un plan qui a des problèmes semblables, et qui tente de l’attirer vers l’obscurité, qui la rendrait plus forte mais en lui faisant perdre son lien avec Zendikar. Nissa ne se laisse pas faire et transplane immédiatement vers son plan de naissance.
haut de page - Les forums de MV >> Storyline >> Discussion : page 1
lablaisaille
fan de Storyline & modo Arena


FORCE
le 04/12/2018 16:53
Les chapitres ci-après ne sont pas réellement issus de Magic Origins, mais ils sont eux aussi des prequels au retour sur Zendikar, c’est pourquoi j’ai décidé de les résumer ici.

La lithomancienne (chapitre paru pour accompagner la sortie de Commander 2014)
Il y a 6000 ans, Nahiri et Sorin ont combattu pour sauver un plan de l’anéantissement par la menace de titans plus grands que des montagnes et capables de se déplacer de plans en plans, en vain. Après ce cuisant échec, ils se réunissent sur Zendikar pour reprendre des forces, quand Ugin, un immense dragon immatériel, les rejoint. Il leur explique qu’il a étudié les engeances, qu’il s’agit d’Eldrazi, et qu’ils ne sont que 3, les myriades de plus petits monstres n’étant que des extensions des 3 principaux. Il leur explique qu’on ne peut les vaincre, car leur véritable essence réside dans les éternités aveugles, les titans n’étant que des projections physiques. Il a cependant échafaudé un plan qui consiste à verrouiller cette forme physique sur un plan et à l’y emprisonner, pour empêcher les créatures de fuir et attaquer d’autres mondes.
Après d’âpres négociations, Nahiri finit par accepter que son plan, Zendikar, devienne la prison des titans. Nahiri fabrique alors des milliers d’hédrons, qu’Ugin grave avec des runes draconiques, et que Sorin lie par la magie du sang (ça leur prend 40 ans).
Quand les Eldrazi débarquent, tout le monde est prêt et le plan fonctionne à merveille. Reste maintenant à surveiller que la prison tient le choc, rôle qui incombe à Nahiri.


Sortie du sommeil (chapitre paru après le bloc Tarkir, pour préparer les blocs suivants)
Au début de sa veille, Nahiri a vécu parmi le peuple de Zendikar. Elle leur a appris les bases de la maintenance du réseau d’hédrons et le danger que représentaient les Eldrazis enfermés. Mais au fil du temps et des générations, elle finit par se lasser et décide d’aller se reposer dans l’Œil d'Ugin en attendant que quelque chose se passe.
Entre 4000 et 5000 ans plus tard, Nahiri est réveillée par la douleur de Zendikar. Les engeances Eldrazis envahissent de nouveau le plan, tandis que les titans restent enfermés. Elle appelle alors Ugin et Sorin, mais aucun d’eux ne vient, et elle finit par résoudre le problème seule. Inquiète pour son vieil ami et mentor, Nahiri décide de partir pour Innistrad.


Rêves des damnés (chapitre pour accompagner les premiers spoils Commander 2014)
On apprend dans ce chapitre qu’Ob Nixilis est devenu un démon en abusant du voile de Chaïne. Et que depuis un bail, il est coincé sur Zendikar. À peine débarqué sur ce plan prometteur, Nahiri lui a accolé un puissant hédron, supprimant son étincelle et le rendant extrêmement faible. Après plusieurs siècles à faire connaître sa situation, c’est Jace qui lui a enfin enlevé le fameux petit caillou, lors d’un duel qu’Ob a fait exprès de perdre. Il a ainsi pu recouvrer ses forces, mais pas son étincelle. Depuis, il étudie les hédrons et cherche une source de puissance suffisante pour en drainer l’énergie. Ses recherches finissent par lui faire découvrir le cœur de Khalni, dont l’existence est liée à celle du plan tout entier.


C’est toujours plus dur avec son premier monde (chapitre paru pour accompagner la sortie de Commander 2014)
Avant d’être un démon PW, Ob Nixilis était un humain seigneur de guerre et conquérant, très connu pour ses tactiques sans pitié ni honneur. Mais un jour, ça s’est retourné contre lui, et alors qu’il fuyait une rébellion avec ses deux généraux, ils sont arrivés dans une grotte très ancienne, possédant un autel sacrificiel. Ni une ni deux, Ob a tué ses deux hommes de confiance, et fait le vœu de détruire son monde. Ça a marché, tout le monde est mort sauf lui. Et alors qu’il réalisait qu’il était condamné à régner sur un monde vide, son étincelle s’est éveillée, le transportant ainsi sur un nouveau plan… Plan qu’il mit beaucoup moins longtemps à asservir…
lablaisaille
fan de Storyline & modo Arena


FORCE
le 05/12/2018 9:20
Un dernier chapitre encore plus vieux, issu de Magic 2015 (et donc forcément en anglais), vient clore ce préquel :

Nissa, éveilleuse de mondes
Après avoir été virée de son clan (les Joraga), être devenue PW, Nissa a eu beaucoup de mal à trouver sa place. Et lorsque, croyant aider son plan, Nissa a libéré les 3 titans Eldrazi pour qu'ils partent ailleurs, le contraire s'est produit. Même si seul Ulamog et ses engeances semblent présents sur le plan, cela suffit à le ravager plan à une vitesse invraisemblable.
Dans cette tourmente, Nissa assiste impuissante au massacre des Joraga, et est sur le point de succomber à son tour, quand un humain nommé Hamadi la sauve in extremis. Originaire de Tournebois, celui-ci ne tarde pas à surnommer Nissa "Shaya" sans lui dire ce que cela signifie.
Un jour, alors qu'ils tentent de sauver un groupe de zendikari d'un Terrasseur d'Ulamog, Nissa canalise le mana de Zendikar pour invoquer un immense élémental qui donnera le coup de grâce à l'Eldrazi. Hamadi lui annonce alors que Shaya veut dire "éveilleuse de monde".
haut de page - Les forums de MV >> Storyline >> Discussion : page 1
Vous devez être identifié pour pouvoir poster sur les forums.